Qui peut être bénéficiaire de mon assurance vie à part mon conjoint et mes enfants.

Le choix du bénéficiaire de son assurance vie peut paraitre comme une évidence chez certaines personnes mais c’est parfois loin d’être le cas chez d’autres. Toute fois, cette décision ne doit pas être prise à la légère. En effet c’est depuis la souscription que cette désignation devrait être faite. L’assuré a quand même la possibilité de choisir entre une multitude de personne, physique comme morale.

Peut être bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie, toutes personnes

Une clause est spécialement dédiée aux bénéficiaires lors de la souscription d’un contrat. Elle permet à l’assuré de designer de façon précise le bénéficiaire de son assurance vie. Plusieurs personnes peuvent être désignées pour être bénéficiaire de votre contrat d’assurance vie pas chere. A part votre conjoint, ou même vos enfants, vous avez la possibilité de choisir quelqu’un d’autre. Cette personne peut être membre de votre famille et ne peut aussi ne pas l’être. En effet à défaut de votre conjoint et de vos enfants, vous pouvez nommer votre frère ou votre sœur comme bénéficiaire. Comme tout autre membre de la famille, vos neveux ou aussi votre nièce peut être bénéficiaire de votre assurance vie.

De plus vous avez la possibilité de nommer une personne qui n’est pas membre de votre famille, ayant aucuns liens parentaux avec vous. Cette personne peut être un ami ou une tout autre connaissance. Toute fois, vous avez la possibilité de designer une association, une ONG soit une personne morale comme bénéficiaire de votre assurance vie. Vous pouvez également faire bénéficier plusieurs personnes à la fois de votre assurance vie. Ces personnes recevront chacune une part.

La clause bénéficiaire du contrat d’assurance

La rédaction de la clause est une étape très importante. L’idéal serait de la préparer en amont. En effet les règles d’une clause libre ont des conditions aux versements du capital qui doivent être précisées. Il faut aussi une désignation claire et précise du bénéficiaire ; s’il y en a plusieurs, la répartition entre les bénéficiaires doit être précise. Mais en cas de décès ou de renonciation du bénéficiaire, ce dernier doit être représenté.

Enfin, choisir le bénéficiaire de son assurance vie est un droit dont doit jouir pleinement l’assuré. Ce dernier est donc libre de faire son choix vue la multitude de possibilité qui lui est offerte tout en observant les règles de la clause bénéficiaire.

Laisser un commentaire